La conservation de l’eau préoccupe un nombre croissant de personnes. L’économie d’eau est présentement le sujet de plusieurs recherches et certaines villes offrent même des subventions aux citoyens qui installent des dispositifs d’économie d’énergie. Comme plusieurs autres, vous vous êtes probablement senti coupable au moment de tirer la chasse, sachant que vous utilisez autant d’eau.

Les villes et municipalités investissent des centaines de milliers de dollars chaque année pour offrir à leurs citoyens une eau de grande qualité. Cette eau n’est malheureusement pas toujours utilisée sagement. Depuis un certain temps, de nouveaux produits permettant l’économie d’eau ont fait leur apparition sur le marché. Parmi ceux-ci on retrouve des pommes de douche à faible débit, des toilettes de faible capacité (6 litres) et des toilettes à double chasse qui permettent à l’utilisateur de sélectionner la quantité d’eau appropriée lors de la chasse. Plusieurs dispositifs sont également en vente qui promettent une réduction du volume d’eau utilisé par les installations sanitaires existantes. Toutefois, certains de ces produits ne performent pas très bien. La population veut faire sa part pour l’environnement mais n’est pas prête à investir de larges sommes d’argent pour remplacer leur toilette qui est souvent en parfait état. Cette situation s’applique tout particulièrement aux locataires et non propriétaires.

Un système offrant une double chasse sélective telle que l’invention présentée ici permettrait à un volume considérable d’eau d’être économisé. Après plus de 3 ans de R&D et plusieurs prototypes, FLUSh2O était né. Ce dispositif permettra à tous d’économiser de l’eau sans remplacer leur toilette.

Pierre Beaupré ing.

Inventeur
pbeaupre@flush2o.com


Plus d'info :

Parmi tous les appareils domestiques, la toilette est celui qui consomme la plus grande quantité d’eau. 30 à 45% de toute l’eau utilisée par une personne en une journée l’est pour le fonctionnement de la toilette. Les plus vieux modèles consommaient même jusqu’à 20 litres d’eau par chasse. Éventuellement, des modèles plus « économiques », consommant 13 litres par chasse, ont fait leur apparition. Sur le marché aujourd’hui, on retrouve principalement des toilettes de 13 litres et des toilettes à faible chasse (6 litres). De plus, il est maintenant obligatoire aux États-Unis et dans certaines villes du Canada (comme Vancouver), d’installer une toilette à faible chasse. Certaines municipalités offrent même une subvention aux gens souhaitant remplacer leur vieille toilette par une unité qui consomme moins d’eau. Depuis 1996, le code du bâtiment de l’Ontario requiert l’installation de toilettes de 6 litres dans tout nouvel immeuble.

D’après des études d’Environnement Canada, une personne normale utilise la toilette une moyenne de 4.5 fois par jour, incluant 3.5 fois pour des déchets liquide. Le tableau suivant présente les économies pour une famille de 4 sur une période d’un an.


% d’économie d’un système standard VS  FLUSh2O

 Nombre d’occupants

4

 Nombre d’occupants

4

 Volume avant Flush2O (litres)

13

 Volume avec Flush20, #1 (litres)

6

 Nombre de cycles/jour

18

 Volume avec Flush20, #2 (litres)

11

 Quantité d’eau par jour (litres)

234

 Nombre de cycles #1/jour (3,5)

14

 Total annuel (litres)

85 410

 Nombre de cycles #2/jour (1)

4

 

 Volume d’eau cycle #1/jour (litre)

84

 Volume d’eau cycle #2/jour (litres)

44

 Volume total utilisé par jour (litres)

128

 Total annuel (litres)

46 720

 

Différence (litres)

38 690

% d’économie

45,3 %

 

Économie$ :


Économies d’eau produites par année avec FLUSh2O pour une famille moyenne de 4;
38 690 litres.
Coût du traitement de l’eau;  1$ / m³
(Selon CMHC, filtration et purification)
 38 690 litres = 38,69m³ d’eau
38,69m³ x 1$/m³ = 38,69$
Économies annuelless: 38,69$

 

*La même formule peut être appliquée pour l’utilisateur (demeure ou commerce) en utilisant le taux de taxation approprié.      

Consommateurs (individus)

Le but du dispositif FLUSh2O est de permettre au consommateur environnementalement responsable de faire sa part pour préserver l’environnement. Certain achèterons l’économiseur d’eau pour allonger la durée de vie de leur installation sanitaire indépendante (avec fosse sceptique, champ d’épuration), d’autres pour réduire leur compte d’eau.

Le remplacement complet d’installations sanitaires peut être coûteux alors que FLUSh2O ne prend que quelques secondes à installer et ne coûte que quelques dollars. C’est pourquoi au moment de sa conception, l’emphase a été mis sur la facilité d’installation et d’opération. En plus d’utiliser l’eau de façon optimale, l’utilisateur verra son compte d’eau réduit. L’économie ainsi générée permettra un retour rapide sur l’investissement. Dans le cas de municipalités où la consommation d’eau  n’est pas sujet à une taxe, les aspects environnementaux  et le coût associés au traitement de l’eau sont à considérés, la disparition des réserves d’eau est aussi souvent une considération de taille.


Villes et municipalités

La quantité d’eau potable traitée par les municipalités est presque aussi importante que la quantité d’eaux usées, et c’est pourquoi nous devons réduire notre consommation. Le processus de traitement des eaux commence par l’extraction de l’eau de la nature, sa filtration pour en retirer les impuretés et l’addition de produits et agents chimiques pour contrôler et éliminer les bactéries qui seraient un risque pour la santé humaine. Une fois que l’eau est utilisée, elle est envoyée à une usine de traitement afin de produire un effluent final qui aura peu d’impact sur l’environnement. L’eau doit subir deux phases durant le processus de purification, c’est-à-dire un traitement primaire (physique) et secondaire (biologique). Dans certains cas, un troisième traitement peut être nécessaire si la concentration en composés tels que l’azote et le phosphore est considérée trop grande. De plus, les résidus produits par ces deux phases forment une pulpe qui doit aussi être traitée ou évacuée adéquatement. Toutes ces opérations sont très coûteuses pour les villes et municipalités.

a6f3e-rev

Sentier de l'eau potable : http://www.ec.gc.ca/water/fr/manage/effic/f_sustin.htm